Hommage aux victimes de Bruxelles du 22 mars 2016

La folie et la barbarie meurtrières ont à nouveau frappé des innocents le 22 mars à Bruxelles. Notre solidarité et notre compassion vont à toutes les victimes et à leurs familles. Espérons que les liens créés par les réseaux sociaux permettront d'abréger la période angoissante des familles qui cherchent à savoir si leurs proches, dont ils n'ont pas de nouvelles depuis 48h, sont blessés, mais en vie.

Je suis Bruxellois 

Paris le 24 mars 2016

Hommage à Salem Kacet

Salem nous a quitté le 31 octobre 2015 à l'âge de 64 ans, emporté par un cancer contre lequel il a lutté pendant des années. Nous avons appris son décès au moment de la clôture du 8ème Congrès de la Société Française de Télémédecine.

Pionnier de la télécardiologie en France avec Jacques Clémenty (CHU de Bordeaux), il avait apporté tout son appui à notre jeune société savante en 2010, lorsque celle-ci s'est ouverte à l'ensemble des sociétés savantes médicales qui avaient une ou plusieurs applications de télémédecine.

Sans revenir sur le parcours exceptionnel de cet enfant de Kabylie, grand professeur de cardiologie au CHRU de Lille et homme politique de conviction, parcours rappelé dans les nombreux hommages qui lui sont rendus sur le net, je voudrais au nom d'une amitié personnelle et comme président de la Société Française de Télémédecine (2010-2015) témoigner de mon admiration pour ce grand visionnaire de la médecine moderne et ma reconnaissance pour l'impulsion qu'il a donné au développement de  la télémédecine française, en particulier dans le champ de la cardiologie. Il a formé des élèves de grand talent qui poursuivront son oeuvre.  

Nous partageons, avec sa famille, la douleur de ce départ trop précoce. 

Hommage aux victimes de Paris du 13 novembre 2015

L'horreur du terrorisme aveugle a touché une nouvelle fois notre pays. Un blog dédié à la santé connectée ne peut ignorer ce drame national. Mes pensées vont à toutes ces victimes innocentes, souvent jeunes, qui vivaient intensément ce vendredi soir 13 novembre 2015 aux terrasses de café ou dans une salle de concert. La folie meurtrière a interrompu ces jeunes vies. Toute ma sympathie attristée va à leurs famille et proches. 

Le rôle des réseaux numériques a été déterminant pour sauver des blessés, soulager des angoisses, apporter du réconfort et de la solidarité. Les médecins des hôpitaux parisiens qui ont du faire face à une chirurgie de guerre et opérer "sous X" en extrême urgence une centaine de blesés graves peuvent désormais suivre sur les réseaux sociaux les recherches angoissées des familles, sans nouvelles de leurs enfants et amis depuis 48h.   Elles publient sans relache les photos de leurs disparus, retweetées par tous.

La santé connectée crée alors un mouvement d'une grande humanité.

Hommage au Pr NK Man, membre fondateur de la Société Française de Télémédecine

Nguyen-Khoa Man (1932-2017)

Figure connue et très appréciée de la communauté néphrologique, notre collègue Nguyen-Khoa Man, est décédé brutalement le 1er janvier 2017.

Ceux qui voudront mieux connaitre le parcours personnel et professionnel de cette personnalité scientifique franco-vietnamienne peuvent consulter l'hommage que lui a rendu la Société française de néphrologie, dialyse et transplantation (SFNDT) en cliquant sur le lien suivant : http://www.sfndt.org/sn/enephro/histoire/inmemoriam/man.htm

Nous voulons ici rendre hommage à celui qui fut à l'initiative de la création de la Société française de télémédecine (SFT), autrefois dénommée Association Nationale de Télémédecine (ANTEL).

La naissance de l'ANTEL eut lieu à Tunis en mai 2006 lors d'une réunion néphrologique franco-tunisienne, organisée par les Prs Ben Maïz et Aziz El-Matri, à l'époque respectivement responsables de la néphrologie et de la transplantation rénale au CHU Charles Nicolle de Tunis. Aziz El Matri est aujourd'hui président de la Société tunisienne de télémédecine et de l'e-santé (STTe), partenaire de la SFT depuis février 2016.

Les membres fondateurs réunis autour de NK Man étaient Jean-Louis Bouchet de Bordeaux, Bernard Canaud de Montpellier, Jacques Chanliau de Nancy, Bruno Coevoët de Saint-Quentin et Pierre Simon de Saint-Brieuc. NK Man fut, durant toute sa carrière, attiré par les technologies innovantes dans le champ de la dialyse notamment. Il pensait que la télémédecine devenait incontournable dans l'évolution du système de santé français et des pays développés et en développement. Il considérait que le modèle de "télédialyse", c'est à dire le traitement par dialyse au plus proche du domicile ou à domicile, surveillé par les néphrologues des centres ambulatoires, mis en place en Bretagne et en Lorraine au début des années 2000, justifiait la création de l'ANTEL pour aider la recherche dans le domaine des TICs et assurer la formation des professionnels de santé à ces nouvelles technologies et pratiques de la santé numérique.

La première réunion scientifique de l'ANTEL eut lieu à Lyon en septembre 2007 et regroupa près de 300 néphrologues. Ce fut également l'Assemblée générale fondatrice des instances de l'ANTEL. Le premier président fut le Dr Jacques Chanliau (2007-2010), Directeur médical de l'Association Lorraine pour le Traitement de l'Insuffisance Rénale (ALTIR). Le premier congrès international de l'ANTEL fut organisé à Paris, au Sénat, en septembre 2008. Le programme scientifique fut élaboré par NK Man.

NK Man sera vice-Président de l'ANTEL de 2007 à 2011 et Président de son Comité scientifique jusqu'au congrès de Bordeaux d'octobre 2012. Alors âgé de 80 ans, il décida de quitter les instances de l'ANTEL. Il continuera à fréquenter régulièrement les congrès de l'ANTEL, devenue en 2014, la SFT-Antel. Il suivait tous les travaux de notre société savante et continuait à formuler ses conseils scientifiques. 

Les qualités humaines de NK Man n’étaient pas moindres que ses qualités intellectuelles. Chacun appréciait son abord ouvert et souriant, son humour, sa fiabilité, son accueil chaleureux, sa loyauté et sa fidélité en amitié. C’était un vrai humaniste, empreint de tolérance, de bienveillance et d’empathie pour les patients, qui avait le désir constant d’améliorer leur vie.

Pierre Simon

Ancien président de la SFT-Antel (2010-2015)