Une revue de la littérature internationale sur le développement de la télémédecine dans l'exercice médical de soins primaires

Bashshur RL1Howell JD2,3Krupinski EA4Harms KM5Bashshur N1Doarn CR6. The Empirical Foundations of Telemedicine Interventions in Primary Care. Telemed J E Health. 2016 May;22(5):342-375

Publié dans le dernier numéro (mai 2016) de la revue internationale Télémédicine Journal and E-Health, les auteurs de cet article font une revue exhaustive de la littérature internationale sur l'usage de la télémédecine dans la pratique médicale de soins primaires.

 

INTRODUCTION

L'article a l'objectif de présenter des preuves scientifiques sur l'impact des pratiques de  télémédecine en soins primaires. Les auteurs font le constat qu'il n'y a pas de définition uniforme et cohérente de l'exercice médicale en soins primaires. Toutefois la plupart s'accordent à considérer que la médecine de soins primaires occupe un rôle central dans le système de santé en tant que premier contact médical pour les patients à la recherche de soins. Le médecion de soins primaires est aussi le "gatekeeper" et le coordonnateur des soins. Il prend en charge les soins globaux d'un patient, notamment au domicile des patients. Il est ainsi le responsable des soins et de la santé de la population. Toutefois, les préoccupations croissantes de tous les pays en matière de durabilité de ce premier niveau de soin et les risques de pénurie de médecins de soins primaires sont à l'origine d'un intérêt croissant pour la télémédecine, en explorant son potentiel à résoudre un grand nombre de défis en soins primaires auxquels sont confrontés les États-Unis et de nombreux pays dans le  monde.

MATERIEL ET METHODES

Les résultats de cette étude reposent sur un examen systématique des études scientifiques publiées entre 2005 et 2015. Une première recherche a donné 2 308 articles, mais au final seulement 86 répondaient aux critères d'inclusion. Les critères de preuve retenus en faveur de la télémédecine en soins primaires sont sa faisabilité organisationnelle, son acceptation tant par les professionnels de santé que par les patients, et des résultats intermédiaires en matière d'impact sur la santé et sur le coût.

RESULTATS

La majorité des 86 études retenues conforte la faisabilité et l'acceptation de la télémédecine dans l'exercice médical des soins primaires, même s'il existe des variables démographiques et sociologiques, telles que le sexe, l'âge et le statut socioéconomique. La télémédecine a été trouvée souvent mieux acceptée par les patients que par les professionnels de santé. Cependant, les résultats en matière d'impact sur la santé des personnes qui en bénéficient sont pour l'instant limités. Toutefois, la plupart des études  suggèrent que les pratiques de télémédecine sont au moins aussi efficaces que les soins traditionnels. Les analyses sur les coûts varient, mais la télémédecine en soins primaires est démontrée rentable dans un nombre de plus en plus important d'études récentes.

CONCLUSIONS

Les auteurs concluent que la télémédecine a un fort potentiel à régler aujourd'hui bon nombre de problèmes et de défis en soins primaires qui existent dans les systèmes de santé de la plupart des pays. Son impact sur les résultats cliniques, analysé avec toute la rigueur scientifique, est confirmé. De même, si les méthodes d'évaluation de coût devraient être normalisées pour pouvoir être comparées, les auteurs concluent que l'acceptation des patients pour ces nouvelles pratiques fait de la télémédecine un élément viable et rentable de l'exercice médical de soins primaires dans le monde entier.

Commentaires

Les lecteurs intéressés par ce sujet pourront lire la totalité de l'étude dans le dernier numéro de ce journal. Les auteurs ont fait une revue rigoureuse de la littérature scientifique internationale. Rapportées à la France, les conclusions de cette étude justifient le développement rapide de la télémédecine dans le secteur ambulatoire pour répondre aux défis actuels de l'accès aux soins primaires. Il faut souhaiter que le financement de ces pratiques ne sera pas retardé puisque l'étude révèle l'efficience de la télémédecine en soins primaires.