50 cas d'usages courants de téléconsultation en médecine générale

 

On attendait la parution d'un tel livre à la fin de la pandémie Covid-19 pour recadrer les pratiques de la téléconsultation en médecine générale. "Téléconsultations en médecine générale, 50 situations courantes" est écrit par des médecins généralistes pour les médecins généralistes. Il est publié depuis le 21 octobre par les éditions Maloine.

L'ouvrage a été dirigé par le Pr Jean-François d'Ivernois, fondateur  en 1976 de la très fameuse école de Bobigny qui a marqué une génération de médecins généralistes, véritable laboratoire pédagogique pour l'éducation du patient en santé. Ce visionnaire de la relation médecin-patient fonda en 2002 la Société d'Education Thérapeutique Européenne (SETE). Il est l'auteur de plusieurs ouvrages sur ce sujet. (https://leps.univ-paris13.fr/fr/505-apprendre-a-eduquer-le-patient-approche-pedagogique-l-ecole-de-bobigny.html)

Le livre est préfacé par le Pr Pierre-Louis Druais, président-fondateur du Collège de Médecine Générale qui est à la médecine générale ce que le Conseil National Professionnel est aux spécialités médicales. Ces deux personnalités de la médecine générale apportent aux auteurs du livre toute la caution scientifique.

Les quatre auteurs, François Lacoin (vice-président du Collège de Médecine Générale), Nicolas Derain, Brieuc Gales et Anne-Claire Zipper sont des médecins généralistes issus de la faculté de médecine de Grenoble, tous maîtres de stages, enseignants dans le Département de médecine générale et experts du Développement Professionnel Continu (DPC). Leur expérience de la Régulation médicale donne à ce livre une particularité assez inattendue : il associe des situations cliniques aiguës qui relèvent de la téléconsultation d'orientation immédiate dans le parcours de soin à des situations cliniques où la prise en charge par téléconsultation ne nécessite pas immédiatement un examen physique. 

La présentation des 50 situations courantes est clinique et rigoureuse, suivant toujours le même plan : rappel du sujet, spécificités de la téléconsultation, questions clés lors de l'interrogatoire, examen clinique (virtuelle), conduite à tenir. C'est une démarche qui s'applique aussi bien à la consultation présentielle qu'à la téléconsultation. Cette rigueur dans la démarche clinique permettra aux médecins généralistes qui veulent se lancer dans la téléconsultation de bien s'y retrouver. Il faut se réjouir que les auteurs du livre aient choisi cette démarche clinique. Nous avons toujours plaidé au sein de la Société Française de Télémédecine pour une télémédecine clinique (http://www.telemedaction.org/422886029)

Experts en DPC, les auteurs sont imprégnés d'EPP (évaluation des pratiques professionnelles). Ils font référence aux recommandations de la HAS. Ils montrent surtout l'intérêt de la videotransmission dans leur approche clinique de la téléconsultation. L'examen clinique à distance doit prendre en compte le langage "non verbal" qui complète l'échange verbal avec le patient, ce que ne peut réaliser une consultation par téléphone. Le patient doit être vu à l'écran avec la partie supérieure du thorax, ce que peut difficilement réaliser une téléconsultation avec un smartphone.(http://www.telemedaction.org/450415051)

Il faut utiliser des logiciels de vidéotransmission dédiés à la téléconsultation, interopérables avec les logiciels métiers des professionnels de santé. La plateforme d'Etat Mon Espace Santé mise à la disposition des citoyens et des professionnels de santé depuis janvier 2022 garantit cette qualité technologique et sa sécurité vis à vis des données de santé.  (http://www.telemedaction.org/450415051)

Enfin, et c'est certainement le point fort de ce livre, il prend en compte les données scientifiques sur la démarche diagnostique, à savoir l'importance d'un interrogatoire médical bien conduit et structuré qui contribue dans 70% des cas à l'évocation du diagnostic, l'examen physique n'y contribuant que dans 5,7% des cas. C'est une remarquable thèse soutenue également à l'Université de Grenoble le 2 mai 2019 par Aurélie Madelon qui le rappelle. ((https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-02117820/document)

Un livre qui peut contribuer à remettre sur les rails les bonnes pratiques de la téléconsultation en médecine générale. Ce livre peut convaincre les plus sceptiques que la téléconsultation n'est pas une forme dégradée de la médecine.

On suggère aux auteurs de s'atteler dès maintenant à un autre ouvrage qui traiterait de la téléexpertise et de la télésurveillance médicale des maladies chroniques en médecine générale, en prenant en compte l'apport indiscutable de la plateforme Mon Espace Santé.

11 février 2022