Les thérapeutiques digitales dans la prise en charge des patients diabétiques

Le diagnostic, la prévention, la prise en charge et le traitement des affections  médicales aiguës et chroniques se sont améliorés grâce aux progrès des technologies numériques en termes d’évolutivité, d’efficacité, d’accès et d’approche personnalisée. Les thérapeutiques numériques (DTx) utilisées dans le suivi des patients diabétiques (Blue Star, Diabeo System, Livongo Diabetes Program, Tidepool,  etc.) utilisent des applications Web pour fournir une gestion rapide, personnalisée et basée sur des données probantes, en particulier sur les conditions qui peuvent modifier le comportement des patients.

Nous commentons dans ce billet l'article publié par le groupe "Pharmalytic" de Vancouver (Canada) doté d'une expertise en consultation stratégique, en services-conseils, en évaluation des technologies de la santé et en analyse de données probantes pour soutenir la commercialisation de produits pharmaceutiques. Ce groupe est géré par des méthodologistes en économie de la santé et en résultats scientifiques qui ont le but de promouvoir l’accès au marché pharmaceutique.

Changing face of healthcare: digital therapeutics in the management of diabetes. Ramakrishnan P, Yan K, Balijepalli C, Druyts E. Curr Med Res Opin. 2021 Dec;37(12):2089-2091. doi: 10.1080/03007995.2021.1976737. Epub 2021 Sep 23.PMID: 3451100.

INTRODUCTION

Les maladies métaboliques chroniques, telles que le diabète, nécessitent une surveillance régulière par les médecins, dont la disponibilité est limitée. L’usage d’un nouveau modèle de gestion de la maladie chronique par une surveillance en temps réel et l’engagement pro-actif des patients peut s’avérer efficace tant sur le plan des soins délivrés que sur les économies générées. La transition des modèles traditionnels de soins de santé vers des plateformes numériques de télésurveillance est prometteur dans l’obtention de soins plus personnalisés pour ces maladies chroniques métaboliques.

Les thérapies numériques (DTx) sont des applications Web qui fournissent aux patients des comportements fondés sur des preuves scientifiques pour une meilleure gestion de leurs maladies. Ces interventions médicales sont pilotées par des logiciels qui intègrent une combinaison d’approches pharmacologiques et non pharmacologiques avec ou sans supervision professionnelle pour prévenir, gérer et/ou traiter une situation médicale donnée. Les produits DTx sont inclus dans le champ de la santé numérique et de la médecine algorithmique.

Les modèles de traitement DTx sont largement adoptés dans la prise en charge de patients atteints de maladies mentales (troubles comportementaux, psychologiques) (https://www.telemedaction.org/451887631), de maladies métaboliques comme le diabète, ainsi que de maladies neurologiques, cardiaques, respiratoires, oncologiques, etc.

UN PROBLEME MONDIAL DE SANTE PUBLIQUE

Le diabète sucré (DM) est l’un des principaux problèmes de santé publique dans le monde avec une prévalence de 476 millions de patients diabétiques, dont la progression a été de 129,7% au cours des deux dernières décennies. Selon la revue Global Burden of Disease, un taux élevé de glycémie plasmatique à jeun (FPG) représenterait plus de 1 % du risque attribuable aux années de vie en invalidité (AVCI), le taux de risque mondial d’exposition à ce risque augmentant de plus de 1 % chaque année depuis 1990.

L’exposition aux risques métaboliques (indice de masse corporelle (IMC) élevé, FPG élevé, hypertension artérielle, dysfonctionnement rénal) a augmenté de 1,37% par an de 1990 à 2019 et de 1,46% par an de 2010 à 2019 pour les seuls FPG et un IMC élevés, montrant ainsi l’une des plus fortes augmentations de l’exposition au risque de survenue du DM.

Au rythme actuel, en l’absence d’intervention efficace immédiate, les estimations prévoient que l’incidence mondiale, la prévalence, le nombre de décès et les AVCI de DM passeront respectivement à 26,6 millions, 570,9 millions, 1,59 million et 79,3 millions en 2025. Cette augmentation de la prévalence du DM correspond à un fardeau économique mondial estimé à 2500 milliards de dollars américains d’ici 2030.

QUELLES THERAPIES NUMERIQUES (DTx) DANS LE DM ?

L’American Diabetes Association recommande non seulement le dépistage du prédiabète et du DM de type 2 (DT2) chez les personnes ayant plusieurs facteurs de risque associés et une surveillance régulière pour toutes les personnes âgées de 45 ans et plus, mais elle suggère également des interventions sur le mode de vie, ainsi qu’une éducation alimentaire et un soutien en matière d’autogestion du diabète pour prévenir ou retarder le développement du DT2. Dans ce contexte, des interventions assistées par la technologie numérique sont recommandées pour la prévention du DT2.

Les modèles DTx de la prise en charge du prédiabète, du DM de type I (DT1) et du DT2 fournissent une gestion efficace de la maladie en intervenant dans les domaines encore mal gérés du diabète, grâce à des soins plus personnalisés, une observance étroite des médicaments et une surveillance clinique régulière du contrôle glycémique. Ces interventions reposent sur des modèles psychologiques qui intègrent l’engagement actif des patients, des interventions sur leur comportement et la réponse en temps réel d’un professionnel de santé formé au contrôle glycémique, afin de réduire les facteurs de risque associés à l’apparition du DT2.

Du coaching en santé personnalisé dans le but d’améliorer les connaissances et la compréhension de la maladie, au renforcement de l’observance thérapeutique et à la surveillance de l’état métabolique quotidien (incluant l’apport alimentaire et l’activité physique) et enfin l’amélioration de l’engagement des patients, toutes ces actions peuvent être conduites avec des DTx pour obtenir une modification durable des comportement.

C’est ainsi que ces moyens numériques intègrent le programme national de prévention du diabète (NDPP) des Centers for Disease Control, en impliquant des interventions de groupe qui renforcent l’interaction entre patients et patients-experts pour améliorer l’observance thérapeutique.

Les plateformes DTx (Diabeo System, Livongo Diabetes Program, Tidepool) sont également conçues pour fournir des recommandations personnalisées et automatisées de doses d’insuline et ainsi traiter en temps réel l’état glycémique. Certains modèles sont compatibles avec les glucomètres numériques  permettant ainsi l'évaluation en temps réel de l'état glycémique permettant une surveillance efficace et une correction rapide.

UNE LACUNE THERAPEUTIQUE DANS LE DM, COMBLEE PAR LES DTx ?

Par rapport aux soins traditionnels, les modèles DTx fournissent une solution efficace de surveillance clinique et d'observance du traitement chez les patients atteints de DM. La surveillance en temps réel des patients DM améliore l’efficacité des visites chez le clinicien. L’éducation des patients, la surveillance régulière et l’autogestion du DM améliorées par les DTx améliorent les motivations et l’observance thérapeutique, contribuant ainsi au succès thérapeutique.

L'impact est également économique. Il est démontré que les coûts des soins aux patients diabétiques sont réduits par l'usage des DTx, en particulier par une réduction des dépenses liées aux comorbidités du DM. Il a été démontré que la surveillance individualisée en temps réel de l’état glycémique et la modification thérapeutique adaptée et rapide (connue sous le nom d'« insulinothérapie intensive flexible ») améliorent la qualité de vie et le contrôle glycémique des patients atteints de DT1.

Bien que les modèles DTx s’avèrent efficaces pour initier un changement dans le modèle de prise en charge du DM, leur capacité à intégrer des soins multidisciplinaires doit être évalué. L'efficacité chez les patients ayant des modes de vie non conventionnels (par exemple, les travailleurs de nuit), ainsi que sur les autres troubles métaboliques coexistant avec le DM et l'impact sur les complications à moyen terme de la maladie sont des facteurs qui détermineront le succès à long terme des DTx.

Bien que les DTx incorporant des calculateurs de dosage automatisé d’insuline relèvent d’une ordonnance médicale, les preuves disponibles sont encore insuffisantes pour attester de leur innocuité. Les effets secondaires potentiels (par exemple, le risque d’hypoglycémie chez les utilisateurs trop enthousiastes), les avantages à long terme, y compris la rémission de la maladie, l’économie et les avantages potentiels par rapport aux thérapies conventionnelles nécessitent des études probantes.

COMMENTAIRES. Cette excellente revue sur l'état de l'art des DTx dans les diabètes de type 1 et de type 2 fait écho en France à la récente publication de l'Assurance maladie (AM) qui consacre une part de son rapport annuel pour 2023 ("Améliorer la qualité du système de santé et maîtriser les dépenses") à ses attentes en matière de santé numérique. Les priorités de l'AM sont clairement énoncées en matière d'innovation numérique : 1) les applis et dispositifs médicaux (DM) qui seront référencés dans le store de MES devront avoir démontré un impact sur la prévention et l'accompagnement des patients, être performants dans la télésurveillance d'une maladie chronique et enfin aider à la numérisation des parcours (e-parcours) pour améliorer la coordination pluridisciplinaire, 2) ces applis et DM référencés dans le store de MES devront avoir démontré un impact de déflation des dépenses de santé pour espérer une prise en charge financière par l'AM, 3) enfin, ces applis et DM devront avoir démontré un réel service rendu aux patients. Certains DTx dans la prise en charge des patients diabétiques répondent déjà à la plupart de ces critères.  

15 juillet 2022

Reprise des billets du blog après le 5 août 2022