La rééducation de l'aphasie post-AVC ischémique par télésoin orthophonique : le vécu du patient est corrélé au résultat.

La pandémie Covid-19 a été une période où les innovations organisationnelles en santé ont foisonné. C'est ainsi que la prise en charge à distance des patients atteints d'aphasie post-AVC ischémique a dû être organisée pour la première fois aux Etats-Unis, ce que les orthophonistes américains ont appelé la "télé pratique orthophonique", l'équivalent du télésoin orthophonique, lancé pour la première fois en France en mars 2020 pendant les périodes de confinement.

L'étude que nous commentons s'attache à préciser le vécu des patients en télésoin ('"l'expérience patient") vis à vis de cette nouvelle pratique. Il apparait que meilleure est la satisfaction des patients aphasiques, meilleur est le résultat de la rééducation du langage.

Telepractice Treatment for Aphasia: Association Between Clinical Outcomes and Client Satisfaction. Jacobs M, Briley PM, Fang X, Ellis C.Telemed Rep. 2021 Mar 24;2(1):118-124. doi: 10.1089/tmr.2020.0024. eCollection 2021

CONTEXTE

La satisfaction est un concept complexe qui est lié à de nombreux facteurs tels que le mode de vie, les expériences passées et les attentes futures, ainsi que les valeurs individuelles et celles de la société. La satisfaction d'un patient peut indiquer le degré auquel un patient a l’impression d’avoir reçu des soins de santé de qualité conforme à son attente. La satisfaction englobe le traitement lui-même, mais aussi l’expérience du patient et la manière dont a été conduit le traitement. Les données probantes suggèrent que la satisfaction des patients et les résultats du traitement sont liés, démontrant que la satisfaction globale des patients est en corrélation avec les résultats obtenus.

Dans le traitement des patients atteints de maladie chronique, plusieurs études ont trouvé des corrélations entre la satisfaction des patients, l’observance du traitement et l’amélioration de l'état de santé. Malgré les données probantes établissant un lien entre la satisfaction et les résultats cliniques, on sait peu de choses sur la satisfaction des patients recevant un traitement orthophonique pour une aphasie, un trouble courant qui survient après un AVC ischémique et qui entraîne des difficultés importantes de communication. Les personnes atteintes d’aphasie éprouvent des problèmes de compréhension orale, d’expression verbale, de lecture et d’écriture, limitant ainsi leurs interactions de communication.

Plusieurs études ont effectué une analyse qualitative de la satisfaction au traitement chez 50 patients aphasiques recevant un traitement en présentiel. Ils ont trouvé sept facteurs qui ont contribué à la satisfaction des patients : (1) l’établissement de relations de confiance, (2) les modalités et les méthodes de prestation des services de soins, (3) l’information donnée, la communication et les connaissances acquises, (4) la structure et la pertinence du traitement (5) la gestion organisationnelle des soins (6) le soutien individuel et (7) l’amélioration obtenue.

Bien que l’utilisation de la réadaptation pour traiter l’aphasie soit une pratique largement acceptée, l’usage de la "télé pratique" (télésoin) n'existait pas aux États-Unis avant l’apparition de la pandémie au coronavirus en 2019 (COVID-19). L’American Speech-Language-Hearing Association (ASHA) a défini la « télépratique » comme « l’application de la technologie des télécommunications à la prestation de services professionnels d’orthophonie et d’audiologie à distance reliant le clinicien au patient ou le clinicien au clinicien pour évaluation de l'intervention ou pour une téléconsultation ». Il était nécessaire de comprendre l’impact de ce changement de pratique sur la satisfaction des patients.

METHODE

Vingt-deux patients aphasiques ont été recrutés dans l’étude.

Les critères d’inclusion de l’étude comprenaient (1) les compétences en communication nécessaires pour réaliser les séances de "télépratique" (télésoin), (2) la capacité de répondre à 70 % des questions oui/non sur la batterie de tests spécifiques  (WAB-R AQ pour Western Aphasia Battery Revisited Aphasia Quotientet (3) être âgée d'au moins 18 ans.

Les critères d’exclusion comprenaient (1) les patients atteints de démence, d’un trouble neurologique ou cognitif progressif ou d’un trouble grave de la communication qui empêcherait leur participation active aux séances de rééducation, (2) les patients qui étaient incapables de conduire ou dont un membre de la famille ou un soignant était disposé à participer à l’étude pour assurer le transport vers le site communautaire. Les participants devaient également accepter au moins 6 semaines de traitement, deux fois par semaine.

Conditions de recrutement.

Tous les participants potentiels résidaient dans des comtés ruraux de l’est de la Caroline du Nord, où la densité de population était < 80 personnes par km2. Les participants ont été recrutés localement dans les cliniques, les hôpitaux locaux, une clinique de soins de santé de l’Administration des anciens combattants (Veterans Adm.) et des centres communautaires pour personnes âgées. 

Les orthophonistes des cliniques et hôpitaux ont été informés au début de l’étude, et périodiquement, des buts et objectifs de l’étude. Le clinicien qui suivait les patients a procédé à leur information sur l'étude respectant les recommandations du comité d’examen des projets de recherche de l’établissement.

Les participants potentiels ont contacté l'investigateur principal de l’étude, lequel a organisé une réunion en face à face dans son laboratoire pour évaluer la capacité à répondre aux critères d’inclusion et à s’inscrire dans l’étude. Les évaluations linguistiques pour l’inclusion ont été effectuées par l'investigateur principal ou des étudiants des cycles supérieurs supervisés par lui. Ceux qui répondaient aux critères d’inclusion ont donné leur consentement écrit et ont fixé leur premier rendez-vous à l’emplacement communautaire désigné.

La plateforme de télésoin orthophonique

La réadaptation du patient aphasique a été dispensée par des ordinateurs portables Lenovo T570 ThinkPad avec des moniteurs de 15 pouces via Webex™, un programme de vidéoconférence accessible sur le Web et qui permet l’échange en temps réel de vidéo et d’audio pour les individus à distance via une connexion Internet sécurisée. 

L'orthophoniste du projet délivrait le télésoin à partir du laboratoire d’aphasie situé sur un campus médical, et le patient recevait le traitement dans un site communautaire (école locale ou centre pour personnes âgées). Des animateurs étudiants (étudiants de premier cycle et des cycles supérieurs inscrits à un programme de sciences et troubles de la communication) étaient disponibles sur le site du traitement à distance pour mettre en place l’équipement et assister les participants aux séances d'orthophonie.

Le traitement de l'aphasie par télésoin orthophonique

Les participants devaient suivre 12 séances de traitement pendant une période de 6 semaines. Le professionnel de santé, un orthophoniste certifié, avait environ 30 ans d’expérience. Les participants ont reçu leur télésoin en séance individuelle dans une salle calme, en présence des animateurs étudiants. Le traitement général de l’aphasie utilisé par télésoin était le traitement axé sur le langage (LOT pour language-oriented treatment). 

L’approche LOT est très structurée, ce qui est nécessaire pour mesurer la fidélité et la réplication. Les objectifs de traitement pour la compréhension comprenaient l’amélioration de la signification des mots et la modification de l’environnement de communication de l’individu pour soutenir une compréhension auditive. Les cibles d’expression comprenaient la production orale avec des lettres écrites, la répétition et la lecture à haute voix. Alors que LOT facilitait l’approche globale du traitement, les participants avaient toutefois besoin de programmes individualisés pour traiter les déficits liés à l’aphasie.

L’équipe du projet a utilisé une gamme de traitements fondée sur des données probantes conçues pour améliorer la communication globale, y compris l’analyse des caractéristiques sémantiques, le renforcement du réseau de verbes et le traitement combiné de l’aphasie et de l’apraxie de la parole. De même, les patients aphasiques ont fréquemment des troubles de la production motrice de la parole (apraxie et dysarthrie). Ces personnes ont bénéficié de l’approche de la Mayo Clinic pour le traitement des troubles moteurs de la parole. 

RESULTATS

Le niveau de l’aphasie a été mesuré avant et après le traitement à l’aide du WAB-R AQ. Les scores pour le changement de déficit ont été calculés sur la base des WAB-R AQ avant et après le traitement. La satisfaction à l’égard du traitement a été évaluée à l’aide du Questionnaire de satisfaction composé de huit éléments (CSQ-8). Les huit questions attribuent des scores numériques allant de 1 (faible satisfaction) à 4 (satisfaction élevée), avec un score cumulatif de 32.

L’âge moyen de l’échantillon était de 61 ans (écart-type +/- 14,2 ans) et d’un niveau de scolarité moyen de 14,0 ans (+/- 2,3 ans). La rééducation était entreprise en moyenne 42,5 mois (+/-15,5 mois) après l’apparition de l’AVC ischémique avec des participations allant de 1 à 288 mois. Le WAB-R AQ de base était de 74,9 (+/-23,4). Les scores WAB-R AQ ont augmenté en moyenne de 4,64 points.

Les scores du CSQ-8, pour les 22 participants qui ont terminé l’étude, étaient en moyenne de 31,0 (+/-1,4) pour un score maximum de 32. Les scores des participants variaient de 28 à 32. Les scores obtenus au CSQ-8 indiquaient un niveau élevé de satisfaction à l’égard du traitement de l'aphasie par télésoin. Chaque point d’amélioration de la satisfaction des patients était associé à une augmentation de 1,75 (erreur-type = 1,26) point du WAB-R AQ.

DISCUSSION

Cette étude a évalué la satisfaction des patients dans le traitement par télésoin orthophonique de l’aphasie et a testé la relation entre le vécu des patients (experience-patient) et les résultats du traitement orthophonique. Les résultats de cette étude sont significatifs à deux niveaux.

Tout d’abord, les preuves suggèrent que, pour les 20% de survivants d’un AVC ischémiques qui souffrent d’aphasie, le télésoin orthophonique fournit un moyen supplémentaire pour traiter une population qui ne cesse de croître, en particulier lorsque les traitements traditionnels en face à face ne peuvent être réalisés à cause de l'éloignement. 

Deuxièmement, la récente pandémie du COVID-19 a obligé de nombreux professionnels de santé à passer brusquement au traitement à distance de leurs patients. Cette étude offre aux professionnels de santé des preuves claires sur l’efficacité, la faisabilité et la satisfaction du télésoin orthophonique dans l’aphasie, et en particulier pour répondre aux besoins de prise en charge des patients qui résident en zone rurale. Les scores de CSQ-8 variaient de 28 à 32, ce qui indique une grande satisfaction des patients à l’égard du télésoin pour le traitement de l'aphasie.

COMMENTAIRES Nous manquions jusqu'à présent d'études montrant le degré de satisfaction des patients soumis à une prise en charge par télésoin. Cette étude américaine montre que le télésoin orthophonique, chez des patients aphasiques, donne des résultats non inférieurs à la prise en charge en présentiel. A une période où les déplacements en taxi ou en ambulance des patients vivant en zone rurale vont devenir difficiles et coûteux, cette étude apporte la preuve scientifique que le télésoin peut être pratiqué avec une satisfaction réelle des patients, à la condition qu'il soit assisté. (https://www.telemedaction.org/453120094) L'évaluation de l'expérience-patient est essentielle dans toutes les innovations organisationnelles permises par le numérique en santé.

8 septembre 2022